Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Maroc 2010, Le khlii, une recette de grand-mère fassi..

Publié le par petitefolie72

 

ça, c'est du khlii, de la viande de boeuf salée, séchée, et ensuite conservée dans la graisse de l'animal.


Maroc2010-Fès les commercants (6)

 

Le khlii, une recette de grand-mère fassi

(info du web)

 

Recette de grand-mère, le khlii (prononcer « rli ») fait toujours autant saliver les papilles marocaines. Ce plat de viande sechée est même aujourd’hui servi sur la table de la créativité et sa notoriété pourrait un jour dépasser nos frontières.

Dans la petite musique des plats typiques du maroc, les étrangers connaissent parfaitement le couscous, la pastilla et le tajine. Mais pour ce qui est du khli, c’est une autre histoire. Autrefois, en l’absence de mode de refrigération pour conserver les aliments, la viande était mise dans des jarres.avec de la graisse. C’est un produit que l’on mangeait dans tous les foyers, particulièrement en automne et en hiver.

 

http://www.femmezoom.com/horoimages/1352.jpg

Tout un rituel de préparation

Après avoir égorgé le bœuf, on faisait macérer la viande dans du sel, de la coriandre, du cumin, de l’huile d’olive et de l’ail pendant 12 heures afin qu’elle s’imprègne des saveurs des épices. La viande était ensuite séchée avant d’être cuite dans de la graisse de bœuf et de l’huile d’olive, puis conservée dans de grandes jarres en terre cuite. Elle se conservait ainsi toute l’année. Chaque année, le rituel recommençait

 

Tout à commencé à Fes … et continue

Cette tradition se déroulait surtout dans les grandes villes, et a commencé à Fez avant de se répandre dans le reste du pays

 

.A Fès, ville d’origine du produit, on continue à le préparer dans la plus grande et plus pure tradition.

 

 

Aujourd’hui, le khlii a trouvé sa place dans de nombreux plats servis du déjeuner au diner, depuis les rghaifs (crêpes) jusqu’à certains tajines en passant par l’accompagnement de légumes divers.

 

Maroc2010-Fès les commercants (6)

*

*

 



Commenter cet article