Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Jean Loup Trassard, le Mayennais

Publié le par petitefolie72

Trassard, l'écrivain qui magnifie la terre

 


Sa plume d'écrivain, il la trempe dans la mémoire de son pays. Ses mots, il les emprunte à un patois qu'il pratique sur le bout du coeur. Son talent, il le pioche dans la vie quotidienne, dans cette campagne mayennaise où il est né et qu'il connaît si bien.

 

Les histoires qu'il raconte dans ses livres, ce sont celles de ses voisins, le taupier, le bouilleur de cru, l'agriculteur qui rentre ses bêtes... « Le rituel ancien du labour, habité de chevaux percherons, réveille encore le narrateur qui, comme tous les personnages de ce livre, a le ventre contre la terre pour embrasser les éléments et sentir mieux leurs résonances, lesquelles vibrent d'un récit à l'autre. »

« Ce prosateur magnifique est l'un de nos plus grands stylistes, dit de lui Pierre Guicheney, cinéaste, voisin et admirateur. Pas rural. Non. Mais il possède une vision d'esthète sur la campagne dans un rayon de 500 m autour de chez lui. »


Écrivain ou photographe ?


Mayennais de territoire et de coeur, Jean-Loup Trassard est écrivain et photographe de la mémoire. La sienne, mémoire d'un enfant solitaire devenu créateur fécond, auteur d'une quarantaine d'ouvrages publiés aux éditions du Temps qu'il fait ou chez Gallimard, et celle d'une agriculture à dimension humaine presque oubliée et d'un paysage en voie de disparition, le bocage traditionnel mayennais.

Cet homme grand et sec partage son temps entre Paris et sa campagne, où il élève des boeufs. « Son immense créativité s'appuie sur des choses très simples, analyse Pierre Guicheney. Avec lui, j'ai appris à affiner, affûter mon regard. »

Écrivain ? Photographe ? Trassard répond sans hésiter : « Écrivain d'abord. La photo, c'est pour m'amuser. C'est la salade autour du rôti. » Avant d'ajouter : « Mes livres, j'aimerais bien qu'on les lise. Même si c'est plus facile de regarder une exposition. » « Il est un peu hérisson, c'est vrai, constate Pierre Guicheney. Il doute. Comme tous les artistes, il a besoin de reconnaissance. »

Grâce à Pierre Guicheney, 2010 a été décrétée année Trassard avec des expositions, la présentation du dernier livre de l'auteur, Eschyle en Mayenne, la projection du film de Pierre Guicheney, Jean-Loup Trassard, comme un ruisseau mayennais. 2010, ce sera aussi l'année des 77 ans de l'écrivain, qui a exposé ses photographies à Beaubourg. « C'est un artiste universel. Un homme sensuel, confirme Pierre Guicheney. Dans son écriture et dans ses photos. »

 

Jacqueline AZZI. ouest france



Afficher l'image en taille réelle
Mais c'est aussi la mémoire rurale de cette terre de Mayenne à travers ce patois si bien conservé...
PETIT LEXIQUE MAYENNAIS

 

"Quelques exemples de patois Mayennais tirés des contributions régulières que j’ai donné à L’Hirondelle, petite publication éditée par le conseil municipal de Saint-Hilaire du Maine. C’est un jeu. Mais je lui vois une fonction : réhabiliter le patois dans l’estime de ceux qui l’ont abandonné, chasser l’humiliation des parleurs de patois devant l’Histoire. Car il n’y a pas de langues mauvaises, toutes servent à communiquer et toutes ont une histoire."

JLT

 

Pierre-et-cochon

 

 

  • Abeuvrer : abreuver.

    La forme employée est quelquefois abeurver, le «r» - consonne qui bouge facilement – pouvant être mis avant le «v». On pourrait croire que c‘est là une déformation du français moderne abreuver, il n’en est rien : l’Ancien Français a connu au XIIe siècle un verbe abevrer avec ce même sens d’abreuver.

  • Achée : lombric (ver de terre rose).

    Il est possible que ce mot nous vienne de la pêche. Nous trouvons en effet dans l’Ancien Français esche, asche, aische, nom féminin des XIIe-XVIe siècles signifiant appât, amorce. Chez nous aussi c’est un féminin. Notons que notre prononciation nécessite un accent circonflexe, or celui-ci est souvent signe d’un «s» qui a été supprimé (comme dans chastaine, châtaigne ou castel, château). et aussi...


http://www.litterature-et-poetiques.fr/images/photos/lectures/trassard4.jpg
Bonne journée et merci pour toutes vos visites .....................




Commenter cet article

mounic 27/08/2010 12:35



superbe! et si j'avais du courage,je ferais comme lui! j'ai les textes.les photos ne manquent pas.Mais pépé me prend toute mon énergie....même s'il parait "pas trop mal" sur la plage! bisous à
toi et bravo à ce monsieur! mémé



petitefolie72 27/08/2010 13:41



oui pépé parait pas trop mal, mais je te crois quand tu dis qu il te prend ton énergie, c est sur ce n est pas facile de porter les gens a bout de bras, pas facile de vieillir, le principal est
de profiter des bons moments  qui passent, bizzzzzzzz



Ecureuil bleu 25/08/2010 21:04



Bel article en l'honneur de cet écrivain-photographe ! Bisous



petitefolie72 26/08/2010 14:31



oui ce sont surtout ces photos qui ont attiré mon attention, puis ses écrits sur la vie paysanne, interessant, bizzzzzzzz



Maedes 24/08/2010 20:39



Comme il a raison de le défendre ce "patois" chassé à coups de règles sur les doigts de nos têtes blondes partout en France!!!!!! et bien pire encore...
Ma grand-mère maternelle disait "rucher" au lieu d'envoyer.... je m'en souviens encore et la grand-mère catalane de mon gaucho s'efforçait de bien parler en disant "la luche" au lieu de la
louche.... Elle n'avait bien sûr aucune idée de l'orthographe de ce mot et on lui avait bien expliqué que "u" ne se prononçait pas "ou"........
Bisous gentille sarthoise!



petitefolie72 24/08/2010 21:20



et ma belle maman si tu savais le patois qu elle avait au début de notre mariage je n y comprenais rien des conversations,


 


elle disait "le poulet est tout cerci" hum le poulet est tout grillé


 


elle disait aussi "accropi te ben a mont la ha, la pieu va cotir amont tes hardes" accroupi toi au long de la haie, sinon la pluie va moullier tes vetements"


 


j ai une nièce qui a encore gardé un bon patois et j entends souvent des mots que je ne connaissais pas


 


voila belle argentine !! bizzzzzzzzzzz



ZAZA 24/08/2010 10:16



Je ne connais mas cet écrivain. Merci de nous le présenter. Bises et bonne journée



petitefolie72 24/08/2010 21:25



son approche est interessante, bizzzzzzzzzzzzz