Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Maroc 2010, Fes, le traditionnel quartier des tanneurs.

Publié le par petitefolie72

 

 


 

maroc 2010 - Fès (19)

Vous accèderez au souk des tanneurs, le quartier Chouara, en empruntant la rue Mechatine qui vous éloigne du centre de la médina.

 

maroc 2010 - Fès (20)

 

En effet, en raison de la très forte odeur liée aux émanations plus ou moins toxiques produites par le travail du cuir, les tanneurs sont cantonnés en périphérie de la vieille ville, à l’instar des teinturiers, situés eux, plus au sud le long de l’Oued Boukhareb.

 

maroc 2010 - Fès (12)

 

La plupart des maroquiniers situés dans le quartier des tanneurs disposent d’une terrasse permettant d’observer les puits en briques de terre séchée et en carreaux, où sont réalisés le tannage et la teinture des peaux.

Ce spectacle peut ravir du fait de la beauté des couleurs présentes sous vos yeux. Néanmoins, l’odeur et les conditions de travail des ouvriers qui participent à cette activité devraient apporter une sérieuse limite à votre contentement.


maroc 2010 - Fès (22)

La visite de ces tanneries constitue pourtant une expérience intéressante.

Tout en vous confrontant à certaines problématiques illustrant les difficultés actuelles du Maroc dans son développement économique (normes d’hygiène et de sécurité, travail des enfants), elle vous permettra d’en savoir plus sur le processus de fabrication des babouches, sacs, portefeuille et autres souvenirs pittoresques du Maroc, confectionnés grâce au savoir faire pluriséculaire de ces artisans.

 

maroc 2010 - Fès (23)

Le processus de fabrication des cuirs.


Le séchage des peaux

 

Quatre type de peaux sont utilisées pour confectionner des cuirs de différente qualité :

  • * la peau de dromadaire est la meilleure marché,
    * puis vient celle de vache,
    * enfin les peaux de chèvre et de mouton produisent les cuirs les plus précieux.

maroc 2010 - Fès (10)

 

Les peaux, portées à dos d’âne dans ce souk, sont tout d’abord plongées quelques jours dans des cuves remplies de chaux, de fiente de pigeon et d’ammoniac pour les nettoyer.

 

maroc 2010 - Fès (11)

Elles sont ensuite transférées dans les bacs de teinture où les artisans les foulent à pieds nus tous les jours de 6H à 14h30.

 

Au mieux, ce sont des produits naturels qui sont exclusivement utilisés pour la teinture : le coquelicot pour la teinture rouge, la menthe pour le vert, l’indigo pour le bleu, le khôl pour le noir, le henné pour le orange, un mélange d’huile et de grenadier pour le jaune.

 

Mais parfois, ces produits traditionnels sont mélangés à des produits autrement plus toxiques tel que le chrome, par ailleurs fortement polluant.

 

P1230655.JPG

Les peaux ainsi préparées pendant une semaine, sont ensuite rincées et assouplies pendant une journée au moyen d’une machine en bois dans laquelle on les fait tourner.

 

P1230657.JPG

Après avoir profité de la vue sur les tanneries du haut de sa terrasse, votre hôte appréciera un geste commercial de votre part (celui-ci ne revêt pas pour autant un caractère obligatoire).

 

 

 

S'agissant des conditions de travail des employés de la tannerie, "les artisans travaillent dans des conditions difficiles "sans habit de protection, les pieds nus été comme hivers. Le sol des fosses, au niveau du rez de chaussée où de grosses opérations sont effectuées, est souvent mouillé, sale et glissant avec les risques de glissades et d'accidents fréquents", confie un artisan.

"La seule fois où l'artisan se protège les mains avec les gants, c'est lorsqu'il remue et mélange la chaux et les peaux où il risque des brûlures. Le lavage des peaux est éprouvant et difficile", tient à souligner cet artisan.

"Ajouter à cela, les odeurs nauséabondes qui se dégagent des peaux brutes stockées ou en cours de traitement. Ce n'est pas un travail attrayant pour les jeunes dans des conditions où il se réalise. Il exige de bonnes conditions physiques, de l'endurance et de la patience", poursuit-il.

 

maroc 2010 - Fès (17)

*

*

 



*

bon à savoir

*

Savoir-vivre, coutumes et politesse

Ce qu'il faut faire

- Se déchausser avant d'entrer dans une pièce si vous voyez des chaussures déposées près de la porte.
- Répondre à toutes les questions que l'on vous posera et qui, parfois, vous paraîtront indiscrètes.
- Prolonger la pause thé en acceptant plusieurs verres, même si on n'a plus soif.
- Si l'on a été invité dans une famille, laisser un petit cadeau plutôt que de l'argent.
- Si l'on a photographié ses amis marocains, ne pas oublier de leur envoyer les clichés au retour.

Ce qu'il ne faut pas faire

- Refuser le thé que l'on vous offre.
- Porter une tenue provocante, surtout pour les femmes.
- Aborder certains sujets tabous tels que la politique, la religion, le roi.
- Prendre pour des gays tous les jeunes hommes qui se promènent main dans la main. C'est un signe d'amitié et non d'homosexualité.
- S'adonner au bronzage intégral sur la terrasse d'un riad, même tenu par des Européens.
- Se faire des mamours en public.
- Se moucher bruyamment en public, surtout pendant un repas.
- Éructer bruyamment en public, sous prétexte de respecter une vielle coutume maghrébine. Toutes les familles ne pratiquent pas ainsi !

Si vous êtes invité à prendre un repas avec des Marocains ou à participer à la fameuse cérémonie du thé, installé sur des tapis tout en dégustant des biscuits ou des dattes, n'oubliez pas de manger avec la main droite (la gauche étant réservée à la toilette). Le repas terminé, on se lave les mains et la bouche.

*

 





Commenter cet article

karim 22/11/2010 23:24



je suis originaire de fès, résident en france, je suis tombé par hasard sur votre blog en cherchant un sujet sur la viande séchée ou khli3...merci pour vous...un blogue joyeux et pleins de choses
interessantes...continuez comme celà avec une fraternité pure qui dépasse toutes les frontières...merci..karim



petitefolie72 13/12/2010 22:34



ou la la je réponds tardivement, et oui internet c est vraiment le partage et le mélange des cultures, merci de votre visite, bizzzzzzzzzzz



Maedes 08/11/2010 21:58



Des photos magnifiques et un texte très intéressant...
Il va falloir que je trouve un moment pour rattraper mon retard mais ... ce dernier trimestre est toujours très mouvementé ici et les travaux du jardin + piscine s'ajoutent au reste!!!!  Je
m'aperçois ainsi un peu moins de l'absence de notre fils... dur, dur cependant!!!
Finalement, les conditions de travail sont identiques dans tous les pays moins développés.... mais la vie est moins trépidante... Finalement, les gens qui travaillent à Cadarache dans le Var ne
sont pas moins exposés aux dangers .... Mieux payés, certes!!!!!
Un vaste sujet!!!!.......... Celui du bonheur en somme!!!!!
Le travail des enfants est chose courante ici aussi dans certaines classes sociales....
Bravo pour ce reportage en tout cas!
Bizzzzzzzzzzzz argentines!



petitefolie72 08/11/2010 23:46



il y a tellement de belles choses que chacun peut raconter, que chacun peut transmettre, et je ne cesse de dire qu on doit arréter de se plaindre, les Français me fatiguent un peu en ce moment,
je suis agacée, que les gens voient un peu plus loin que le bout de leur nez, enfin nous ne referons pas le monde, bizzzzzzzzzzz



mounic 05/11/2010 21:29



oh que si!!!!!!!!!!!



petitefolie72 05/11/2010 23:14



j ai perdu le fil de la conversation, bonne soirée, bizzzzzzzzzzz



ecureuilbleu 05/11/2010 20:01



Merci pour toutes ces infos et photos de ce quartier des tanneurs. Les blousons en cuir bleu me plairaient beaucoup si j'allasi là-bas. Bisous



petitefolie72 05/11/2010 23:13



oui les achats des touristes les aide, mais que de misère que ce métier, bizzzzzz



mounic 04/11/2010 18:27



tu en sais des choses! ce reportage sur les tanneries est superbe! je continue le voyage! bisous



petitefolie72 05/11/2010 08:28



j'apprends c 'est ce que je préfère, je ne suis pas du style serviette autour de la piscine !! sinon autant rester devant la tv tu n est pas de mon avis ? bizzzzzz