Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La mayenne et ses chemins de halage, septembre 2009

Publié le par petitefolie


La Mayenne et son halage

La Mayenne et ses écluses

L’histoire d’une rivière

Jusque dans la deuxième moitié du XIXe siècle, la rivière la Mayenne a été l’axe principal de circulation des hommes et des marchandises dans le Bas Maine. La Mayenne était naturellement navigable entre Angers et Château-Gontier. Mais, la rapidité des eaux rendait périlleuse la circulation des bateaux au nord de Laval.
Afin d’améliorer le trafic, des portes marinières furent aménagées dans la première moitié du XVIe siècle entre Château-Gontier et Laval. Ces travaux ont favorisé l’essor du trafic commercial à une époque où le transport terrestre était lent et incertain. L’exportation, par la rivière, des productions locales (fer, marbres et toiles de lin) a contribué à la prospérité du Bas Maine aux XVIIe et XVIIIe siècles

La nécessité du développement économique a alors imposé une nouvelle amélioration des conditions de navigation. Sur la section, entre Laval et Mayenne, vingt barrages dotés d’écluses à sas et un canal de dérivation parallèle à la Mayenne (à Montgiroux) furent construits. Entre Laval et Château-Gontier, douze nouveaux barrages à écluse se substituèrent aux vingt et une portes marinières, de 1853 et 1878.
Dans le même temps, au sud de Château-Gontier et jusqu’à la limite du Maine-et-Loire, trois écluses et un canal (près du bourg de Ménil) remplacèrent, entre 1860 et 1864, les six anciennes portes marinières.
Ces constructions s’inscrivaient dans un projet plus vaste visant à relier la Loire à la Manche par les vallées de la Mayenne, de l’Orne ou de la Vilaine. Mais le commerce par voie d’eau déclina rapidement, concurrencé par le chemin de fer puis par la route. Depuis les années 1970, la Mayenne s’est ouverte à la navigation de plaisance

Héron cendré

Le chemin de halage : un parc naturel

85 km de découvertes et d’évasion pour respirer, s’étonner et découvrir les secrets de la Mayenne entre terre et eau

Jadis réservée presque exclusivement à l’activité commerciale, la rivière la Mayenne est devenue un lieu unique qui révèle, dans un environnement préservé, ses attraits touristiques, écologiques et de loisirs.
Le chemin de halage, repère émouvant du passé, permet de suivre la trace des mariniers qui tiraient les gabares à la force de leurs chevaux. Il est désormais un véritable parc naturel, un espace de randonnée et de découverte ludique et pédagogique, mis en valeur par un ensemble d’aménagements entrepris par le conseil général, dans le cadre de sa politique de développement durable.

Que vous recherchiez la tranquillité d’une promenade champêtre, la découverte de nouvelles sensations ou l’exploration d’un parc naturel et pédagogique, le chemin de halage vous enchantera

Le conseil général de la Mayenne, par une politique volontariste d’acquisition et d’aménagement des berges, a rendu accessible, à tous, le chemin de halage sur la totalité de la rivière la Mayenne. Il s’est engagé dans ce projet ambitieux en réhabilitant les écluses, les barrages et les haltes fluviales.
Pour faciliter encore plus l’approche du halage, le conseil général a conduit avec ses partenaires un long travail d’aménagement, de signalétique et d’information. Le chemin de halage est un véritable parc naturel, un lieu ludique et pédagogique qui se parcourt comme un grand livre ouvert.
De nombreux panneaux sont disséminés, tout au long du parcours, pour vous permettre de découvrir les secrets de la Mayenne entre terre et eau.
Le chemin de halage, reconquis par le conseil général, est le point de départ vers de nouvelles explorations, des rencontres apaisantes pour le plus grand plaisir des randonneurs et des promeneurs, qu’ils soient à pied, en vélo ou à cheval. 

 

http://www.tourisme-mayenne.com/uploadfiles/publications/10679/mayenne-ecluse-benatre.jpg.V3.aspx

 

 

http://www.laval.maville.com/of-photos/2009/07/15/lv05_1426037_1_px_501__w_ouestfrance_.jpg

 

http://www.couleursaison-tourisme.com/upimg/Article_Mayenne/Pays_Mayenne__Photo_bateau_1.jpg

 

http://www.gites-de-france-mayenne.com/config_v3/53/G.v3//GDF.FRANCAIS//librairie/img//bornehalage_mayenne%5B1%5D.jpg

A l’écluse de « Fourmondière Inférieur », nous trouvons une halte nautique au pied du restaurant « La Guinguette ». Elle coupe l’échelle des 4 écluses en deux. Une pause très appréciée.
Sur cette partie de la Mayenne, les maisons éclusières sont remises en état et abritent restaurant, exposition, gîte, commerce, … Elles sont presque toutes restaurées et toutes très fleuries.
Une autre caractéristique de ces écluses de haute Mayenne, c’est qu’elles sont toutes doublées de microcentrales électriques, avec de grosses tuyères qui utilisent une petite chute d’eau pour fonctionner. La région est d’ailleurs partenaire pour la mise au point de microcentrales encore plus performantes. Une alternative positive pour l’environnement.

Nous arrivons à Montgiroux. De la halte, nous avons une belle vue sur son château. Une épicerie est ouverte en saison à deux pas du bateau.

La rivière la Mayenne à l'écluse de Grenoux
La rivière la Mayenne à l'écluse de Grenoux


De Montgiroux à Mayenne

Tout en continuant notre remontée de la Mayenne, nous longeons quelques falaises, des champs et des prés où les vaches aiment à prendre un bain de pieds. Le décor de la rivière a encore changé mais le chemin de halage est toujours là, très très bien entretenu où il est fort agréable de se promener ou de rouler à vélo.

Nous arrivons à l’écluse de « Grenoux », elle est magnifiquement fleurie et dans son jardin, on peut déguster des tartines cuites à l’ancienne et garnies selon notre goût.

Nous continuons pour arriver à l’écluse de « Saint Baudelle » qui est tout aussi bien fleurie que la précédente. Une boulangerie qui vend aussi des produits régionaux y est installée.
Autrefois, l’éclusier/boulanger y cuisait son pain dans l’ancien four à feu de bois de l’écluse mais vu le succès, il a du se faire construire un nouveau four à quelques kilomètres de là… Aujourd’hui encore, il se fait toujours un plaisir de vous livrer le pain et les croissants le matin si vous vous arrêtez non loin de l’écluse.

Quelques kilomètres encore et nous arrivons à la dernière écluse.
Nous sommes à Mayenne, nous nous amarrons au pied de l’office de Tourisme avec, une fois de plus, une vue imprenable sur un château et ses quais fleuris. Nous sommes au bout du voyage, au bout de la Mayenne navigable, il ne nous reste plus qu’à faire demi-tour pour retourner vers Daon.

La dernière partie de la Mayenne de Laval à Mayenne est une zone où il y a peu de navigation, elle est pourtant magnifique et gagnerait à être connue. Le dépaysement y est total, loin du stress de la vie de tous les jours. C’est un retour à la nature et à l’authenticité dont nous garderons de superbes images.

La rivière la Mayenne à l'écluse de Grenoux




bonne ballade..............................

 

 

Commenter cet article

virjaja 18/09/2009 10:00

les paysages ont l'air si beaux, ça donne envie d'y aller! ce matin c'est le déluge ici!!!! gros bisous. cathy

petitefolie 18/09/2009 10:22


oui c est très beau, icivon voudrait bien qu il pleuve c est très sec, meme si on n aime pas ca c est indispensable, bizzzzzzzzz


nathalie 07/09/2009 18:41

J'ai fait le canal du midi en péniche... extraordinaire !

petitefolie 17/09/2009 23:20


ouh !!! j ai du retard sur mes réponses avec mes 4 blogs je suis un peu débordée, merci de ta fidélité, bizzzzzzzzzzzzzz